02 99 31 00 26
contact[at]l-academy.fr

Techniques & tendances par L’Academy

Bienvenue sur le blog de l'Academy. Show, tendances, nouvelles techniques, vous saurez tout sur l'actualité de notre école et de la coiffure en général !
#TENDANCES #MODE #COIFFURE #ESTHETIQUE
Les show en coiffure, un moment d'échange et de convivialité
21 Mar 2014

« Un moment d’échange et de convivialité »

/
Posté par
/
Commentaires0
/

Responsables artistiques et de la formation professionnelle pour l’Academy, ils se produisent également sur la scène internationale en tant que Hair Designers France pour Matrix. Véritables pros des shows à plein temps, ils nous font partager leur passion et leurs réflexions, le lendemain de leur prestation à Rennes où ils présentaient en duo, la nouvelle collection Matrix.

PG : « Les shows sont une mise à nu. A l’inverse d’un groupe de Rock qui se produit pour le grand public, nous avons face à nous des pros. On n’a donc pas droit aux fausses notes. La scène permet de proposer des « prototypes » de coiffure qui pourront ensuite être réinterprétés dans une version plus commerciale »

CR: « Ce sont des moments de rêve de de partage. Nous faisons toujours en sorte d’offrir aux coiffeurs, des astuces, des tours de main qu’ils pourront se réapproprier et réaliser dans leur salon, avec un peu d’entrainement. C’est pourquoi, parfois, nous ralentissons volontairement nos gestes. Le public nous en est reconnaissant. Il se sent valorisé et non écrasé par une prouesse technique qui le dépasse. Nous restons accessibles, les coiffeurs viennent nous voir après les shows. Dans un monde de plus en plus virtuel, il est important de garder cet échange et cette convivialité. Hier beaucoup sont venus nous remercier après le show. Ils nous disaient que ça leur avait redonné le moral et de l’intérêt pour le métier. »

Qualités : CR : « Il faut que l’envie d’aller sur scène soit plus grande que l’appréhension. En coulisses, il y a des gens très compétents mais qui ne veulent absolument pas monter sur scène. »

PG : « Ce n’est pas toujours une volonté première du coiffeur de faire de la scène. Certains y sont allés par hasard, après avoir été repérés ou poussés par le directeur artistique d’une marque de produits ou d’une enseigne. »

Investissement : PG : « Tout dépend du show, s’il y a une styliste, une maquilleuse. Si la scène dispose d’un équipement sono, s’il faut installer les éclairages. La partie technique coûte cher. La fourchette est large et peut aller entre 10 000 et 100 000 euros ».

Comment se lancer?

La meilleure solution, selon Marc Casey est d’aller solliciter les directeurs artistiques des marques à la fin d’une représentation par exemple, leur montrer un book de ses réalisations, leur proposer d’aider à coiffer en coulisses. Puis on finit par se faire remarquer dans les backstages, en montrant sa détermination et que l’on a un certain regard. Il faut être patient : on commence par passer les épingles sur scène puis à faire des brushings. Il faut beaucoup d’humilité et rester attentif, observer.

Culture et ouverture d’esprit ,sont nécessaires; savoir décrypter une oeuvre d’art, s’intéresser à l’architecture, se nourrir de ses voyages, de ses expériences…

source : les échos coiffure N°52